FINALE PRO A 2015 : LIMOGES CONSERVE SON TITRE

FINALE PRO A 2015 - MATCH 4 : LIMOGES CONSERVE SON TITRE

Le CSP Limoges a dominé Strasbourg dans le match 4 (82-75) et conserve son titre de champion de France. Ce succès permet aux Limougeauds de l’emporter 3-1 dans la série et de décrocher un deuxième titre national consécutif. Strasbourg échoue pour la troisième fois consécutive en finale.

Longtemps malmené cette saison, Limoges s’offre une fin de saison en fanfare. Le seul club à avoir remporté la C1 (1993), a retrouvé un niveau convaincant en play-offs après une période de crise en championnat entre janvier et avril (6 défaites en 9 matches) qui avait coûté sa place à l’entraîneur Jean-Marc Dupraz. L’arrivée de Philippe Hervé, ancien coach d’Orléans, a visiblement redonné de l’allant à l’effectif du CSP qui avait terminé sa saison régulière mitigée à la troisième place derrière Nanterre et Strasbourg.

Après une entame de difficile, Strasbourg a achevé le premier quart temps sur un score de parité, 14-14. La Sig peut notamment remercier Dragicevic, auteur de deux tirs à trois points consécutifs. Dans le deuxième quart temps, le club alsacien a peu à peu imposé son jeu pour mener de quatre points à la pause (28-32). La défense de Strasbourg, très agressive, a fait déjouer les attaques du CSP. Zerbo, 10 points à la pause, a permis à Limoges de ne pas trop décrocher. Seulement deux points ont séparé les deux équipes à l’issue du troisième quart-temps (52-54). Le CSP restant au contact et passant même devant à 7 minutes de la fin grâce à un shoot de l’inévitable Zerbo (16 points). Porté par son meneur américano-ukrainien Eugene Jeter déchainé avec 21 points, meilleure marqueur du match et 11 points dans le dernier quart-temps, Limoges a su inverser le cours du match. Strasbourg KO a encaissé un 9-0 fatal à 4 minutes de la fin. C’est le Limougeaud Ousmane Camara qui a été élu MVP de la finale. L’ailier a marqué 10 points pour élever sa moyenne à 7,25 points dans cette finale remportée par le CSP.

De quoi faire chavirer de bonheur Beaublanc. L’ambiance a été au rendez-vous dans la mythique salle. Une ambiance électrique. Ce succès permet aux Limougeauds de l’emporter 3-1 dans la série et de décrocher un deuxième titre national consécutif. Vainqueur de la Leaders Cup, de la Coupe de France et premier à l’issue de la phase régulière avec un bilan de 30 victoires pour 4 défaites, Strasbourg est passé un peu au travers de sa finale. Orphelin de son meilleur joueur Adrien Moerman, opéré mercredi d’une fracture d’un métacarpe, Limoges est allé chercher avec le coeur son onzième titre de champion de France. Sacré l’an dernier pour la première fois depuis l’an 2000, la formation de Philippe Hervé devient la première équipe à réaliser le doublé depuis Pau-Orthez, son ancien grand rival, en 2003-2004. A l’instar de Clermont en rugby, Strasbourg trébuche encore sur la dernière marche pour la troisième année consécutive en finale. Une vraie malédiction pour la formation de Vincent Collet.

Laisser un commentaire