NBA FINALS 2010 : LES LAKERS CONSERVENT LEUR TITRE

Au bord du précipice en début de semaine, les Los Angeles Lakers trouvent la force de réagir pour conserver leur titre de champion NBA, le seizième de leur histoire ! Dans le match N.7, les Californiens ont dominé leur rival de toujours des Boston Celtics (83-79).

Jamais Phil Jackson n’a perdu une série lorsque son équipe a remporté le match N.1. Un cas de figure qui s’est présenté une cinquantaine de fois dans la carrière du « maître Zen ». Les Boston Celtics pouvaient être les premiers à faire trébucher le coach des Lakers en menant 3-2. Mais une fois encore, Phil Jackson a gagné et les Lakers remportent leur seizième titre de champion NBA. Ils se rapprochent à une longueur du record de titres qui appartient… aux Celtics. Battu en 2008 par cette même équipe de Boston, Los Angeles domine son rival de toujours pour la troisième fois simplement en douze finales de NBA communes.

Dans l’histoire, les Lakers deviennent la septième équipe à remporter le titre après avoir été mené 3 à 2 en finale. Ils ont renversé la vapeur

  • Finale
  • LA LAKERS 4-3 Boston CelticsLA Lakers – Boston 102-89
    LA Lakers – Boston 94-103
    Boston – LA Lakers 84-91
    Boston – LA Lakers 96-89
    Boston – LA Lakers 92-86
    LA Lakers – Boston 89-67
    LA Lakers – Boston 83-79

à domicile en gagnant les deux derniers matches, profitant de l’avantage du terrain obtenu en terminant la saison régulière avec un meilleur bilan que Boston.

Dans ce dernier acte, personne ne voulait lâcher. Boston a mené 40 à 34 puis 57 à 53 à l’entame du quatrième quart temps avant que les Lakers ne l’emportent grâce aux omniprésents Kobe Bryant (23 points) et Ron Artest (20 points). Leur affrontement a été l’un des plus beaux de l’histoire, marqué par un énorme engagement physique et du suspense jusqu’au bout. La fin du match est dantesque. Rajon Rondo arrache un rebond offensif et inscrit un 3 points. LA mène encore 81-79. Il reste 13 secondes. Boston fait faute sur Sasha Vujacic. Avec toute la pression du match sur ses épaules, il réussit ses deux lancers francs pour redonner 4 points d’avance aux Lakers (83-79). Temps-mort de Boston. La dernière attaque de Boston se termine sur un air-ball de Rondo.

Sur un plan individuel, il s’agit du cinquième sacre de Kobe Bryant, MVP de la finale avec 28 points et 8 rebonds de moyenne, qui égale Magic Johnson, et se rapproche un peu plus d’un certain Michael Jordan (6 bagues). « C’est de loin le titre le plus agréable car c’était face à Boston. Mais c’était aussi, et de loin, le plus dur à gagner », a concédé la star des Lakers après le match. Son entraîneur, Phil Jackson remporte sa onzième bague de champion, un record. Jeudi, il a gagné son 225e match de play-offs, une marque atteinte par aucun autre entraîneur dans aucun des quatre grands sports américains.

Laisser un commentaire